Infections à levures récurrentes | Gynacan

Les infections à levures récurrentes, également appelées candidoses vulvo-vaginales récurrentes, peuvent être très frustrantes. Quoi que vous fassiez, elles reviennent sans cesse. Vous savez que vous avez une infection à levures récurrente si votre vagin vous brûle, vous démange et libère constamment un écoulement épais, blanc et inodore.

Les infections à levures sont considérées comme récurrentes ou chroniques lorsqu’au moins quatre épisodes distincts se produisent en un an ou lorsqu’au moins trois épisodes se produisent en un an et ne sont pas liés à une thérapie antibiotique.

Le saviez-vous ?

• 9 % des femmes déclarent avoir eu au moins quatre infections récurrentes de la candidose vulvovaginale (RVVC) sur une période de 12 mois4,5.
• Bien que moins de 5 % des femmes soient atteintes de RVVC, elles sont parmi les plus difficiles à traiter.
• Les femmes diabétiques et immunodéprimées sont plus exposées aux infections à levures récurrentes.
• 30 à 50 % des femmes auront des infections à levures récurrentes après l’arrêt du traitement d’entretien.
• 10 à 30 % des femmes souffrant d’infections récurrentes sont infectées par des Candida non-albicans

Si vous avez des infections à levures récurrentes, il se peut que la vôtre soit causée par un autre type de champignon (autre que Candida albicans) qui ne répond pas aux traitements que vous avez utilisés.

shutterstock 1685034175 1.ZINC

Si vous avez des infections à levures récurrentes, il se peut que votre infection soit causée par un autre type de champignon (autre que Candida albicans) qui est résistant au traitement actuel que vous utilisez

Les infections récurrentes peuvent être causées par la résistance des espèces autres que C. albicans aux agents antifongiques. Bien que Candida albicans soit l’agent pathogène identifié chez la plupart des patientes atteints de candidose vulvovaginale, d’autres agents pathogènes peuvent être en cause comme le Candida tropicalis et Candida glabrata. En fait, on constate de plus en plus que des espèces de Candida autres que C. albicans provoquent des vaginites à levure (c’est-à-dire 9,9 % des cas en 1988 et 17,2 % des cas en 1995).4

Les espèces de Candida autres que C. albicans peuvent désormais représenter jusqu’à 17 % des infections à levures qui sont résistantes aux traitements traditionnels contre les infections à levures

Des études ont montré que les agents antifongiques imidazole standard tels que le miconazole et le clotrimazole, que l’on trouve normalement dans les pharmacies locales, ne sont pas aussi efficaces contre les champignons non C. albicans.  En fait, certaines souches de champignons telles que C. tropicalis et C. glabrata sont dix fois moins sensibles au miconazole que C. albicans.5 Si vous souffrez d’infections chroniques ou récurrentes à levures – quatre ou plus en un an – vous aurez peut-être besoin d’un traitement qui n’est pas un antifongique à base d’imidazole ainsi que d’un plan d’entretien.  Si vous êtes l’une de ces femmes, vous devez adopter une approche différente pour traiter ces récurrences.

shutterstock 611970566 1.ZINC

Si vous avez des infections à levures chroniques ou récurrentes – quatre ou plus en un an – vous pourriez avoir besoin d’un NOUVEAU traitement qui n’est pas un antifongique à base d’imidazole. 

  1. Workowski KA, Bolan GA, Centers for Disease Control and Prevention. Sexually transmitted diseases treatment guidelines, 2015. MMWR Recomm Rep 2015; 64:1.
  2. Geiger AM, Foxman B, Gillespie BW. The epidemiology of vulvovaginal candidiasis among university students. Am J Public Health. 1995;85:1146–8.
  3. Sobel JD. Candidal vulvovaginitis. Clin Obstet Gynecol. 1993;36:153–65.
  4. Geiger AM, Foxman B, Gillespie BW. The epidemiology of vulvovaginal candidiasis among university students. Am J Public Health 1995; 85:1146.
  5. Foxman B, Muraglia R, Dietz JP, et al. Prevalence of recurrent vulvovaginal candidiasis in 5 European countries and the United States: results from an internet panel survey. J Low Genit Tract Dis 2013; 17:340

Infections à levures récurrentes ? Dites adieu à votre infection à la levure avec GYNACAN.

unnamed
YEAST INFECTION MAIN TAB.THUMB NAIL 1

Les Infections à Levures : Une infection vaginale à levures est une infection fongique qui provoque une irritation, des pertes et des démangeaisons intenses du vagin et de la vulve. Cliquez ici pour en savoir plus sur les infections à levures.

CAUSES OF RECURRENT YEAST INFECTION SUBTAB.THUMB NAIL

Les Causes des Infections à Levures Chroniques ou Récurrentes : Plusieurs choses peuvent causer des infections à levures récurrentes. Apprenez-en plus ici sur les facteurs de risque courants liés aux infections à levures afin de pouvoir les éviter !

ANTIFUNGAL RESISTANCE SUB TAB.THUMB NAIL

Résistance Antifongique : La préoccupation croissante concernant le risque de résistance est la principale raison pour laquelle la plupart des professionnels de la santé se tournent maintenant vers de nouvelles approches pour prévenir les infections à levures récurrentes. Cliquez ici pour en savoir plus sur l’utilisation judicieuse des antibiotiques !

GYNACAN MAIN TAB.ICON

GYNACAN : Vous en avez assez de vous débattre avec les odeurs, les brûlures et les démangeaisons associées aux mycoses vaginales chroniques et récurrentes ? Cliquez ici pour savoir si GYNACAN peut vous convenir.

DIRECTION FOR USE SUB TAB.ICON

Mode d’emploi : Cliquez ici pour en savoir plus sur la façon d’utiliser correctement GYNACAN et de se débarrasser une fois pour toutes des infections à levures.

FAQS SUB TAB.ICON

FAQ : Cliquez ici pour trouver les réponses aux questions fréquemment posées sur GYNACAN et les infections à levures